Héroïsme de l’esprit et signes politiques

Miniature paratextuelle sur les §§ 4 et 74 d’Être et temps de Martin Heidegger

Par René Lemieux | ce texte est disponible en format pdf

La découverte d’une écriture comme celle de Martin Heidegger ne peut laisser indifférent. Les notions développées par Heidegger, comme l’« être-pour-la-mort » ou l’« être-jeté », émerveillent par leur hermétisme; ces notions mêmes, une rumeur les précède, et le lecteur éventuel est toujours craintif devant ces mots qu’il appréhende à l’avance; et s’il nous est arrivé de parler de ces lectures qui effraient, ces auteurs qui, très souvent, nous intéressent le plus – nous pensons à Gilles Deleuze, Jacques Derrida ou Claude Lefort – c’est à Heidegger que nous avions d’abord en tête. La lecture de Heidegger, angoissante, ne peut que renverser, surtout que, plus la lecture s’allonge, plus il devient clair que derrière cette opacité se trouve quelque chose de limpide. Lire Heidegger : c’est à la fois une impression que tout est compliqué, et en même temps l’intuition que tout est simple. Ce jeu de noirceur et de luminosité dans l’écrit, nous voudrions l’explorer ici : c’est du clair/obscur de la lettre que notre propos tentera de rendre compte, à notre façon, avec un questionnement qui s’est construit à la lecture d’Être et temps. Écrire sur Heidegger : c’est un moyen de travailler l’obscurité de l’œuvre pour questionner à notre tour la philosophie et la politique, les relations qu’elles entretiennent afin, peut-être, de les rendre plus lumineuses. [Ce texte est disponible en format pdf.]

Advertisements

Poster un commentaire

Classé dans René Lemieux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s