L’amazonien en questions: Monique Wittig ou Gilles Deleuze?

Par Cécile Voisset-Veysseyre | ce texte est disponible en format pdf

Lecture, mode d’emploi : que serait une révolution en philosophie, cette pratique déjà ancienne qui naquît dans une cité à moitié libre? Le point de discussion tient là dans une comparaison entre les textes de deux fortes personnalités, dont l’une oubliée ; leur différend s’exprime à un moment de liberté en France et s’écrit dans le cadre d’une philosophie qui ne tomberait pas dans de l’identité. Toute ressemblance ou association avec des études institutionnalisées serait méprise; l’amazonien, dont l’antonyme est l’identitaire, dit l’espoir de philosopher sans limites c’est-à-dire sans garde-fou catégorique : pour un mode de vie, non de mort, politique. [Ce texte est disponible en format pdf.]

Poster un commentaire

Classé dans Cécile Voisset-Veysseyre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s